Archives journalières: 22 novembre 2017

1 article

« C’est le coeur qui lâche en dernier » : ça commençait bien

Je connais peu Margaret Atwood, en définitive. Ma seule expérience de lecture avec cette autrice – La Servante écarlate – m’a laissé de marbre, malgré un talent indéniable. J’ai trouvé le livre aussi long et ennuyeux que la vie de l’héroïne, et j’ai promptement suspendu ma lecture, pour ne jamais la reprendre. Face aux bonnes critiques de la presse, je me suis décidé à donner une seconde chance, si je puis dire, à l’autrice.